trial de nations

Trial des Nations : l’équipe canadienne confrontée aux meilleurs mondiaux au Portugal

By Competition, Nouvelles

Par François Cominardi. Pour MotoJournal

L’équipe de trial canadienne avait rendez-vous avec les meilleures équipes du monde à l’occasion du Trial des Nations qui se déroulait cette année du 17 au 19 septembre au Portugal, à Gouveia.

L’équipe était composée de trois pilotes : Félix et Michel Fortin-Bélanger sur Beta, et Jonathan English sur Gas Gas. L’équipe était dirigée par Derek Thomas.

L’événement de cette année 2021 a attiré des participants de 16 pays et de trois continents. Au total, plus de 70 coureurs hommes et femmes étaient présents.

La compétition a été gagnée par l’Espagne, et ce n’est pas étonnant, car elle était composée de trois pilotes, Toni Bou (Repsol Honda), Adam Raga (TRRS) et Jaime Busto (Vertigo), qui occupent actuellement les trois premières places du Championnat du Monde FIM de Trial 2021. Tony Bou, est le pilote le plus titré de l’histoire du trial, avec 29 titres mondiaux (15 outdoor et 14 indoor). L’Espagne a toujours gagné la compétition depuis 2004 et elle a remporté 26 fois l’épreuve depuis la première édition en 1984.

L’équipe canadienne a dû se contenter de la 12e place et ce n’était pas le classement qu’elle espérait. Mais c’est une formidable fin de semaine intensive d’apprentissage et de dépassement de soi pour les trois pilotes.

L’important était de participer pour démontrer la volonté du Canada d’être représenté au niveau international. À ce propos la MCC (Motorcyclists Confederation Of Canada) s’est rapprochée de la CMA pour envisager une nouvelle dynamique pour la représentation de la FIM au sein du Canada. À ce titre la MCC a commandité l’équipe canadienne de trial pour un montant de 5000 $. D’autres commanditaires ont également permis le déplacement, comme Beta Canada, Gas Gas / KTM, Lepage Millwork, Univers Traction Sport, l’ATAQ et TREQMOTO.

Michel Fortin-Bélanger a déclaré qu’il était privilégié d’avoir côtoyé les meilleurs au monde et qu’il est motivé à travailler encore plus fort pour l’avenir. Quant à son frère Félix, il a pris des notes pour aider son équipe à mieux performer pour les prochaines saisons. « Le niveau de pilotage est très élevé en Europe et il ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer les pratiques au Canada. »

Jonathan English a rappelé que c’était sa huitième participation au TDN, et certainement la plus agréable. « Ce n’était pas une année normale où nous pouvions tout planifier bien à l’avance. Beaucoup de choses ont dû être réunies en peu de temps et nous pouvons être fiers d’avoir atteint la ligne de départ. Le résultat n’est pas celui espéré, et il ne reflète pas les efforts déployés par toutes les personnes impliquées. C’est le sport parfois. Team Canada était là et nous reviendrons ! »

Le directeur Derek Thomas avait également son mot à dire : « C’était un plaisir de travailler avec cette équipe. Nous avions une équipe représentée par le Québec, l’Ontario et la Saskatchewan. Un véritable effort national, vraiment dans l’esprit de l’événement. Ce fut une année compliquée. C’était la première grande compétition pour nos Canadiens en deux ans contrairement aux équipes concurrentes. Nous aurons le retour des essais nationaux en octobre et espérons-le plus d’équipes canadiennes pour les futures compétitions internationales. »

Comme le soulignait Nancy Fortin, venue soutenir ses fils, « c’était presque irréel de pouvoir compétitionner en pleine ville, dans un environnement historique. La proximité des spectateurs, les installations accessibles, tout était réuni pour faire de ce trial un succès. Bravo aux organisateurs. »

Lors de la remise des prix le dimanche, la Fédération internationale de Motocyclisme (FIM) a annoncé que l’édition 2022 du Trial des Nations (TDN) se déroulera en Italie.

La CMA et la CMC font équipe pour soutenir les motocyclistes canadiens au Trial des Nations

By Competition, Nouvelles

Discussions conjointes en cours pour assurer un nouvel avenir au motocyclisme canadien

Communiqué de presse de la Confédération motocycliste du Canada (CMC), le 9 septembre 2021

FOREST, ON – le 7 septembre 2021 :

Le Canada compte actuellement deux organismes sans but lucratif bien établis en matière de motocyclisme. La Canadian Motorcycle Association (CMA) a été fondée en 1946. Depuis 1950, la CMA est la filiale canadienne de la Fédération internationale de motocyclisme, mieux connue sous le nom de FIM, qui constitue le comité directeur mondial pour le motocyclisme.

La Confédération motocycliste du Canada (CMC) a fait ses débuts en 2004 avec l’objectif de favoriser la croissance et le développement du motocyclisme, de faire pression pour modifier la législation restrictive, et de faire la promotion de la sécurité à moto partout au Canada.

Aujourd’hui, la CMA et la CMC écrivent une page d’histoire avec l’annonce d’un protocole d’entente prévoyant que les deux organismes travailleront ensemble. Le premier projet vient soutenir l’équipe canadienne participant au Trial des Nations 2021, qui se tient au Portugal. La CMC s’est engagée à compenser les coûts liés au transport des machines, de l’équipement et des participants, à l’hébergement, à l’inscription, incluant d’autres dépenses.

Le 22 juillet, la CMA a annoncé qu’une équipe de trois motocyclistes avait été sélectionnée pour représenter le Canada dans le Trial des Nations de la FIM de cette année, qui se tient à Gouveia, au Portugal, du 17 au 19 septembre. « Le Trial des Nations était la meilleure occasion pour nos membres et la meilleure occasion pour amorcer un engagement à plus long terme envers la communauté canadienne des trials, les fédérations nationales sœurs, et envers la FIM, notre comité directeur mondial. Nous avons hâte de créer les conditions nécessaires pour que les hommes et les femmes aient accès à un avenir rempli de possibilités », a affirmé Derek Thomas, directeur de l’équipe.

Pour ceux qui découvrent le sport, les trials de moto, également appelés trials observés, sont des événements sans vitesse mettant en vedette des motos spécialisées. Les motos sont extrêmement légères et n’ont pas de siège, car elles sont conçues pour être conduites debout. Les concurrents traversent un parcours à obstacles et évitent de toucher le sol avec leurs pieds. Chaque fois qu’un concurrent touche le sol avec un pied (faisant des « dabs » ou des « prods »), il écope d’un point de pénalité. Le sport est surtout populaire au Royaume-Uni et en Espagne, et il y a des participants partout dans le monde.

L’avenir du motocyclisme au Canada s’annonce très prometteur. La CMA et la CMC ont pris l’engagement de se réunir tous les mois jusqu’à la fin de 2021 afin d’explorer les options visant à déterminer le meilleur et le plus avantageux plan d’action.

CMC : motocyclisme.ca    CMA : motorcyclingcanada.ca 

LA CMC MAINTIENT SON OFFRE D’AFFILIATION AVEC LA FIM - MCC-CMC logo

LA CMC MAINTIENT SON OFFRE D’AFFILIATION AVEC LA FIM

By Competition, MCC in the News, Motocyclisme, News

FOREST, ON – 4 février 2021 :

La course de moto au Canada a un important problème.

Le 29 janvier 2021, la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) a tenu par vidéoconférence son assemblée générale annuelle. La CMC (Confédération motocycliste du Canada) présente des demandes depuis déjà plusieurs années pour devenir l’affiliée de la FIM au Canada. La FIM accepte une affiliation par pays. Depuis 70 ans, la représentante du Canada est la CMA (Canadian Motorcycle Association). La CMA a été très peu active dans les courses internationales au cours des dernières décennies. Durant cette période, il y a eu un désir énorme de relancer la compétition internationale au Canada dans toutes les disciplines.

 

La quête de la CMC de devenir l’affiliée au Canada nécessite d’abord que la CMA perde sa place auprès de la FIM. En 2020, la direction de la FIM a déposé une motion visant à expulser la CMA de la FIM. Cette motion a été présentée le 29 janvier 2021. La motion nécessitait une majorité des deux-tiers des voix des délégués votants de la FIM présents pour qu’elle soit adoptée, par opposition à une majorité simple. Le vote a été rejeté par 5 voix et bien qu’une majorité ait été atteinte avec 59 % des voix en faveur de la suppression de la CMA, le seuil requis de 66 % n’a pas été atteint. 11 membres se sont abstenus de voter, rendant ainsi difficile l’atteinte d’une majorité des deux-tiers. La CMC n’a pas eu la possibilité d’être considérée parce que la CMA n’a pas été expulsée à titre d’affiliée actuelle de la FIM au Canada.

 

Même si la CMC est déçue de ne pas pouvoir devenir l’affiliée de la FIM au Canada cette fois-ci, les membres continuent de se concentrer sur le positionnement de l’organisme comme choix évident et logique pour ce rôle important. “Je continue d’être déconcerté par un organisme comme la CMA, qui ne fait rien avec son affiliation, et qui refuse de l’abandonner. Pendant ce temps, les jeunes et futurs concurrents sont incapables de se mesurer aux autres concurrents à l’échelle mondiale”, a affirmé Chris Bourque, président du Conseil de la CMC. Il y a également de la frustration au sein de la communauté canadienne des courses de moto, incluant les pilotes et les promoteurs. Le réputé journaliste en motocyclisme Colin Fraser, qui a réalisé la série Canadian Superbike pour TSN a affirmé que “L’accès pour les pilotes canadiens à la scène mondiale est gravement compromis depuis les 4 dernières décennies, et nous devons évoluer.” Justin Thompson, PDG de Jetwerx International et de la Triple Crown Series, a révélé que “Jetwerx continue de soutenir l’offre de la CMC pour obtenir le rôle d’affiliée avec la FIM, pour le bien du sport et pour le Canada.”

 

Pour l’instant, la CMC continuera de travailler sans relâche au nom des pilotes et des motocyclistes partout au Canada. Selon monsieur Bourque, “En 2021, nous continuerons de rendre la CMC plus forte et encore mieux positionnée afin de permettre au Canada d’effectuer un retour dans le motocyclisme de compétition au niveau international grâce à une affiliation avec la FIM.”

 

À propos de la FIM
La FIM est l’organe mondial de gouvernance/sanction des courses de motos. Elle représente 111 fédérations nationales de motos qui sont divisées en six unions continentales régionales. La FIM ne sert pas seulement d’organe de sanction des courses, elle s’implique également dans des initiatives non sportives telles que : Femmes motocyclistes, Ride True (sans déficience), occasions de tourisme motocycliste, affaires publiques, Ride Green.

 

À propos de la Confédération motocycliste du Canada (CMC)
La Confédération motocyclistes du Canada (CMC) est la voix de la moto au Canada. Notre objectif est de créer une meilleure expérience de conduite pour tous les Canadiens et de faire du Canada l’un des pays les plus sûrs au monde pour conduire une moto. Aujourd’hui, près d’un million de motocyclistes roulent sur route et hors route partout au Canada.

motocyclisme.ca

Les organisations nationales de course à moto s’unissent pour résoudre les protêts

By Competition

Le Tribunal de résolution des protêts du Conseil de la compétition de la CMC a été créé dans le but de prendre des décisions en matière de protêts concernant les courses de motos

Établi au printemps 2019, le Tribunal de résolution des protêts du Conseil de la compétition de la CMC est un organe neutre et indépendant, prêt à statuer sur les protêts qui ne peuvent être résolues sur le circuit.

Read More