Faisons attention les uns aux autres

Mai est Le Mois de la Sensibilisation à la Sécurité à Moto | Faisons attention les uns aux autres

By La sécurité moto, Nouvelles

Communiqué de presse de la Confédération motocycliste du Canada (CMC), avril 28 2022

FOREST, ON – Avril 28 2022 : 

 

Faisons attention les uns aux autres revient en tant que thème du mois de mai, Mois de la sensibilisation de la sécurité à moto, promu par la Confédération motocycliste du Canada (CMC).

« Notre objectif est de rappeler à tous que les motos reviennent en force sur nos routes et nos sentiers, et que nous avons tous la responsabilité d’aider chacun à demeurer en sécurité », a déclaré Chris Bourque, président du conseil d’administration de la CMC. « Nous voulons toujours que tout le monde soit en sécurité. Chaque printemps, nous profitons de cette occasion pour encourager les habitudes de conduite sécuritaires de tous les motocyclistes, et de tous les usagers de la route. »

L’intérêt pour le motocyclisme a considérablement augmenté au cours des deux dernières années. Les ventes de tous les types de motocyclettes ont augmenté de 8,45 % en 2021. Les ventes de vélo de route ont augmenté de 18,1 % l’année dernière, après un bond encore plus important en 2020. Les confinements ont généré des ventes pour ce qui pourrait être considéré comme la forme absolue de voyage et de loisirs avec « distanciation sociale ».

La présence de nouvelles motos signifie qu’il y a beaucoup de motocyclistes nouveaux et de retour. « Cette année, les motocyclistes jeunes et jeunes de cœur sont une cible de choix pour les messages de sécurité », a expliqué M. Bourque. « Que vous commenciez à pratiquer ce sport ou que vous y reveniez après un long moment, nous souhaitons que les motocyclistes soient conscients de tout ce qu’ils peuvent faire pour accroître leur sécurité. »

Cela comprend quelques conseils de base : Entraînez-vous. Mettez vos compétences en pratique. Développez des habitudes de conduite sécuritaires. Roulez dans les limites de vos compétences et en fonction des conditions météorologiques. Ce sont les meilleurs moyens de vous assurer que vous pouvez profiter en toute sécurité de tous les plaisirs du motocyclisme. Il existe de nombreuses excellentes ressources disponibles pour les motocyclistes, dont sur le site Web de la CMC (motocyclisme.ca). Accédez à des formations de niveau de base et avancée offertes par des écoles et des instructeurs certifiés. Prenez le temps de vous familiariser avec votre engin. 

Si vous n’avez pas roulé depuis un certain temps, entrez en relation avec un motocycliste expérimenté et suivez ses conseils et astuces. Habituellement, les motocyclistes expérimentés partagent leurs connaissances avec générosité. N’hésitez pas à demander de l’aide. Ils peuvent vous rappeler qu’au début du printemps, il y a souvent du gravier et des débris laissés sur les routes pendant l’hiver, ce qui peut rendre les virages, les freinages et les arrêts plus difficiles. Sans oublier PTEETT : portez tout l’équipement en tout temps. Il est indispensable de porter le bon équipement de sécurité et les vêtements appropriés pour tous les motocyclistes.

Conjointement avec Faisons attention les uns aux autres, la campagne de cette année présente le visage de motocyclistes pour insister sur le fait que lorsque vous croisez une moto, sur la route ou dans un sentier, vous croisez une personne. Bourque a ajouté : « Sous ce casque, derrière cette visière, se trouve une personne. Un motocycliste. Un ami que vous n’avez pas encore rencontré. Faisons tous attention les uns aux autres. »

La campagne du Mois de la sensibilisation de la sécurité à moto est principalement présentée sur les médias sociaux par des clubs et des organismes de partout au Canada, et par des médias imprimés et en ligne qui soutiennent la cause. Cette année, il existe de nouveaux outils qui permettent à des personnes, à des entreprises et à des organismes de montrer leur soutien et de traiter de la cause. Des filtres, des cadres et des autocollants qui contiennent des messages courts et la marque de la campagne sont disponibles sur Instagram, Facebook et TikTok. Ils peuvent être ajoutés aux photos de profil ou à votre photo préférée de votre moto, et affichés pour montrer votre soutien à la sécurité à moto. En utilisant ces outils, vous rappelez également à vos amis, à votre famille et à vos abonnés de faire de même. Avec l’aide de la communauté des motocyclistes, nous espérons atteindre le plus grand nombre possible de personnes grâce à cet effort incroyable.

 

Attention! Conseils pour une meilleure conduite

On rappelle aux automobilistes de faire attention aux motos sur la route. Mai est le début de la saison de pointe des motocyclistes. Il y a donc plus de motos dans nos rues publiques, nos routes de campagne et nos autoroutes. Redoublez de prudence pour bien juger de la vitesse et de la distance d’un motocycliste près de chez vous. Portez toujours attention à vos rétroviseurs et aux angles morts, surtout avant de faire un virage ou de changer de voie. Prévoyez plus d’espace pour éviter de couper un motocycliste, et gardez vos distances lorsque vous conduisez derrière un motocycliste. 

Faisons attention les uns aux autres tout au long de la saison.

 

À propos de la Confédération motocycliste du Canada (CMC)
La Confédération motocyclistes du Canada (CMC) est la voix de la moto au Canada. Notre objectif est de créer une meilleure expérience de conduite pour tous les Canadiens et de faire du Canada l’un des pays les plus sûrs au monde pour conduire une moto. 

Le motocyclisme est un élément essentiel de notre expérience canadienne et une forme importante de transport et de loisir. Aujourd’hui, près d’un million de motocyclistes roulent sur route et hors route partout au Canada. Nous sommes là « Pour que vous puissiez rouler. »

motorcyclisme.ca

 

Pour plus de renseignements : Faits sur le motocyclisme au Canada :
info@motorcycling.ca motocyclisme.ca/ressources

 

Women Changing the Motorcycling Landscape 2022

Les femmes changent le milieu du motocyclisme en 2022

By Hors route, Motocyclisme

On m’a souvent demandé : Comment es-tu devenue motocycliste? La personne qui me le demande a souvent un regard perplexe sur son visage qui, si on l’exprime en mots, se traduit par : tu ne me donnes pas l’impression d’être la motocycliste type. Eh bien, à l’heure actuelle, le nombre de femmes adeptes de motocyclisme augmente à grands pas! Les raisons de cette tendance sont aussi diversifiées que les femmes elles-mêmes. Cependant, nombreux sont ceux qui affirment qu’il s’agit de la liberté et du sentiment d’autonomie. On leur a dit qu’elles n’apprendraient jamais, elles ont donc été déterminées à prouver que c’était possible. Elles ont peut-être aussi toujours voulu faire de la moto! 

J’ai appris à conduire une moto à la ferme, dans une région rurale du Manitoba. Il s’agissait en grande partie d’une compétence pratique, car une moto très petite ou deux à la ferme permettaient à n’importe qui de l’utiliser pour livrer un message, un dîner ou un café au fond de la ferme, où notre père cultivait un champ. Nous n’avions donc pas besoin d’une autre camionnette, ou de marcher la distance. Les messages textes n’existaient pas! 

La Honda 90 a été ma première moto. J’ai donc dû apprendre à changer de vitesse, et nous avons tracé des chemins dans les fossés ou sur les champs, conduit le soir pour le plaisir après les corvées et d’autres travaux agricoles. Mes cousins et moi avons eu des heures de plaisir à faire de la moto. C’est ce que je préférais faire! Mon frère a été le premier de la famille à avoir une moto, pour faire des voyages en été. Cette habitude allait un peu à l’encontre du mode de vie de la ferme, car l’été est une saison pendant laquelle l’horaire est chargé, et la plupart des agriculteurs ne prennent pas de vacances en été. Cependant, la moto faisait partie des activités préférées de mon frère aîné aussi. Je me souviens de l’odeur de l’herbe fraîchement coupée et de la fumée d’un feu de camp pendant que je promenais sur sa moto dans la soirée, tout juste avant le coucher du soleil. Nous roulions tous les soirs! 

Ce n’est que lorsque j’ai eu ma propre carrière, mon argent et ma vie adulte que j’ai pu obtenir mon permis et acheter une moto pour les loisirs. Même dans ce contexte, un instructeur m’a dit : Je t’avais étiquetée comme une personne qui ne comprendrait pas la conduite d’une moto, mais tu m’as surpris! « VRAIMENT? », me suis-je dit! Eh bien, le stéréotype qu’il imaginait correspond à celui souvent décrit par les femmes. Peu à peu, le milieu évolue. Le nombre de femmes est en hausse dans des postes de dirigeante dans le secteur du motocyclisme, y compris les associations organisées, la formation et les groupes de motocyclistes. Au cours des cinq dernières années, j’ai eu l’occasion de siéger au conseil d’administration provincial des CMMG (Coalition of Manitoba Motorcycle Groups). Les meilleurs m’ont appris à faire pression pour les droits des motocyclistes et à comprendre comment la législation peut avoir une incidence sur la sécurité et le bien-être pendant les déplacements à moto. En janvier 2022, j’ai été élue présidente des CMMG. Bien qu’il s’agit d’un rôle très important, plusieurs nouveaux membres du conseil énergiques sont enthousiastes et engagés à promouvoir le secteur motocycliste au Manitoba! 

Récemment, les motocyclistes n’auraient pas été admissibles aux deux rabais d’assurance au Manitoba sans le lobbying des CMMG. De plus, les tarifs d’assurance sont demeurés plus raisonnables, car les CMMG ont engagé un avocat pour représenter tous les motocyclistes du Manitoba aux audiences de la Public Utilities Board. 

Les CMMG font également la promotion de la sécurité, de l’information et des ressources pour les motocyclistes de toute la province. En tant que coalition de nombreux groupes de motocyclistes, il s’agit de l’organisation qui est consultée au sujet de la législation proposée qui pourrait avoir une incidence sur les motocyclistes. 

Les CMMG font également la promotion publique du Mois de la sensibilisation de la sécurité à moto, en mai, et, cette année, le message de sécurité à l’échelle nationale est : Faites attention les uns aux autres! J’ai eu le privilège de représenter le Manitoba en siégeant à l’échelle nationale au Conseil d’administration de la Confédération motocycliste du Canada (CMC). À l’heure actuelle, je copréside le Conseil des motocyclistes sur route. Nous travaillons à des stratégies de mobilisation pour les motocyclistes sur route à l’échelle nationale, tout en favorisant activement les possibilités d’amélioration continue des compétences partout au Canada, en pensant que la formation avancée prévient les accidents et les blessures, ce qui permet de garder les conducteurs et les autres usagers de la route plus en sécurité. Le Québec réalise une étude longitudinale qui montre des résultats préliminaires illustrant ce principe : une formation continue tout au long de la vie d’un motocycliste prévient les blessures et les accidents! 

Le CMC a également activement collaboré avec la communauté internationale du motocyclisme au moyen de plusieurs collaborations. La FIM (Fédération internationale de motocyclisme) est une organisation internationale qui rassemble des motocyclistes de toutes les régions et de tous les types de motocyclettes. FIM Beyond Sport représente le volet sur route, hors route, et aventure de ce sport. Cela comprend des priorités telles que les ressources touristiques internationales, le soutien au développement continu des compétences et l’engagement dans le plaisir pur de tout type de moto qui compte pour vous. 

Je suis ravie que ma fille et ses amies soient en train de rejoindre la communauté croissante des femmes cyclistes. Il reste du travail à faire pour réduire la discrimination et accroître l’accès à ce sport pour les autres clientèles. Le Manitoba est de plus en plus inclusif sur le plan du motocyclisme. Les rassemblements motosociaux à Winnipeg ont accueilli plus de 300 types de motocyclistes différents, et ont donné un bon exemple d’inclusion avant la pandémie. Même pendant la pandémie, l’intérêt pour le motocyclisme ne cesse de croître! Pendant que nous attendons qu’il soit sécuritaire pour la communauté soit de se réunir à nouveau, restez en sécurité, et roulez en respectant les directives provinciales recommandées. 

Liens : 

The Coalition of Manitoba Motorcycle Groups | CMMG 

Motorcycling.ca/?lang=fr | Confédération des motocyclistes du Canada (MCC) 

Women in Motorcycling | FIM (fim-moto.com) 

Beyond Sport | FIM (fim-moto.com) 

https://themotosocial.com/winnipeg

L'OFTR

L’OFTR célèbre ses 30 ans

By Off-road

2022 marque le 30e anniversaire de l’Ontario Federation of Trail Riders (OFTR). Grâce à l’engagement, au bénévolat et à la passion de nos membres, notre organisation a atteint un statut que personne n’aurait cru possible en 1992. En 2022, nous ne sommes pas seulement la voix de la communauté des motocyclistes tout-terrain, mais aussi ses yeux, ses oreilles, son cœur et son moteur. 

Par l’entremise de notre fédération de clubs, l’OFTR compte plus de 2 500 km de sentiers à l’échelle de l’Ontario. Ce vaste réseau attire des randonneurs de tous les niveaux. Cet attrait est accentué par notre nouvelle application mobile #RideOFTR, et notre système de cartographie Web, qui indique l’état des sentiers en temps réel, des difficultés et des points d’intérêt. Le système RideOFTR crée un accès sans précédent pour nos plus de 6 500 membres, de manière sécuritaire, légale et responsable. Plus d’accès, plus d’aventure, plus de vroum! Qu’il s’agisse d’un membre qui découvre la sensation incomparable d’un embrayage pour actionner le moteur pour la première fois, ou qu’il avance prudemment sur un terrain rocheux escarpé, le sentier de l’OFTR est parfait pour lui.

Tout au long de 2020 et 2021, nous avons obtenu l’augmentation de motocyclettes hors route la plus importante de l’histoire de l’Ontario. En reconnaissant l’énorme valeur que le motocyclisme hors route apporte à la province de l’Ontario en matière de tourisme, de loisirs et de santé physique et mentale, le gouvernement a adopté une loi autorisant un accès sans précédent à des motocyclettes hors route à revêtement vert sur certains accotements de routes qui servent de passerelles clés reliant les sentiers, les villes et les entreprises de nos membres.

À l’avenir, nous nous efforcerons de poursuivre cet héritage et de nous appuyer sur nos réussites. Cette démarche comprend les actions suivantes : 

  • Préconiser un accès plus important aux sentiers avec divers partenaires provinciaux, municipaux et privés   
  • Renseigner les randonneurs sur l’étiquette en sentier, la sécurité, les compétences et les avancées
  • Promouvoir une protection d’assurance élargie pour nos membres, en particulier pour les motocyclettes de moins de 150 cc
  • Renforcer nos clubs en place et fournir des outils aux nouveaux clubs pour atteindre leur potentiel 
  • Un engagement à accroître la diversité dans le sport à l’aide de programmes, d’événements et d’initiatives de communication 
  • Plus de transparence et de sens de la responsabilité à l’égard de nos membres, au moyen de structures de gouvernance, de politiques de communication et de conformité à la nouvelle législation sur les organismes sans but lucratif en Ontario
  • Organiser et promouvoir des événements et des randonnées prestigieuses pour nos membres adeptes de tout-terrain et de moto double usage.

Bien sûr, rien de tout cela ne serait possible sans les généreux dons de nos bénévoles, de nos commanditaires et de nos supporteurs. Pour ceux qui souhaitent s’impliquer, visitez notre site Web au www.oftr.ca ou envoyez-nous un courriel à info@oftr.ca. Que ce soit la participation à divers comités, le nettoyage des sentiers, l’organisation d’événements ou les commandites, chaque contribution nous aide à préserver notre privilège de se promener en Ontario. Ensemble, nous pouvons continuer à bâtir le sport dès aujourd’hui et pour les générations futures.

 

Bonnes randonnées! 

 

Kellee Irwin
Présidente, OFTR
Membre du conseil d’administration de l’OFTR et ancienne présidente du CMC 

trial de nations

Trial des Nations : l’équipe canadienne confrontée aux meilleurs mondiaux au Portugal

By Competition, Nouvelles

Par François Cominardi. Pour MotoJournal

L’équipe de trial canadienne avait rendez-vous avec les meilleures équipes du monde à l’occasion du Trial des Nations qui se déroulait cette année du 17 au 19 septembre au Portugal, à Gouveia.

L’équipe était composée de trois pilotes : Félix et Michel Fortin-Bélanger sur Beta, et Jonathan English sur Gas Gas. L’équipe était dirigée par Derek Thomas.

L’événement de cette année 2021 a attiré des participants de 16 pays et de trois continents. Au total, plus de 70 coureurs hommes et femmes étaient présents.

La compétition a été gagnée par l’Espagne, et ce n’est pas étonnant, car elle était composée de trois pilotes, Toni Bou (Repsol Honda), Adam Raga (TRRS) et Jaime Busto (Vertigo), qui occupent actuellement les trois premières places du Championnat du Monde FIM de Trial 2021. Tony Bou, est le pilote le plus titré de l’histoire du trial, avec 29 titres mondiaux (15 outdoor et 14 indoor). L’Espagne a toujours gagné la compétition depuis 2004 et elle a remporté 26 fois l’épreuve depuis la première édition en 1984.

L’équipe canadienne a dû se contenter de la 12e place et ce n’était pas le classement qu’elle espérait. Mais c’est une formidable fin de semaine intensive d’apprentissage et de dépassement de soi pour les trois pilotes.

L’important était de participer pour démontrer la volonté du Canada d’être représenté au niveau international. À ce propos la MCC (Motorcyclists Confederation Of Canada) s’est rapprochée de la CMA pour envisager une nouvelle dynamique pour la représentation de la FIM au sein du Canada. À ce titre la MCC a commandité l’équipe canadienne de trial pour un montant de 5000 $. D’autres commanditaires ont également permis le déplacement, comme Beta Canada, Gas Gas / KTM, Lepage Millwork, Univers Traction Sport, l’ATAQ et TREQMOTO.

Michel Fortin-Bélanger a déclaré qu’il était privilégié d’avoir côtoyé les meilleurs au monde et qu’il est motivé à travailler encore plus fort pour l’avenir. Quant à son frère Félix, il a pris des notes pour aider son équipe à mieux performer pour les prochaines saisons. « Le niveau de pilotage est très élevé en Europe et il ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer les pratiques au Canada. »

Jonathan English a rappelé que c’était sa huitième participation au TDN, et certainement la plus agréable. « Ce n’était pas une année normale où nous pouvions tout planifier bien à l’avance. Beaucoup de choses ont dû être réunies en peu de temps et nous pouvons être fiers d’avoir atteint la ligne de départ. Le résultat n’est pas celui espéré, et il ne reflète pas les efforts déployés par toutes les personnes impliquées. C’est le sport parfois. Team Canada était là et nous reviendrons ! »

Le directeur Derek Thomas avait également son mot à dire : « C’était un plaisir de travailler avec cette équipe. Nous avions une équipe représentée par le Québec, l’Ontario et la Saskatchewan. Un véritable effort national, vraiment dans l’esprit de l’événement. Ce fut une année compliquée. C’était la première grande compétition pour nos Canadiens en deux ans contrairement aux équipes concurrentes. Nous aurons le retour des essais nationaux en octobre et espérons-le plus d’équipes canadiennes pour les futures compétitions internationales. »

Comme le soulignait Nancy Fortin, venue soutenir ses fils, « c’était presque irréel de pouvoir compétitionner en pleine ville, dans un environnement historique. La proximité des spectateurs, les installations accessibles, tout était réuni pour faire de ce trial un succès. Bravo aux organisateurs. »

Lors de la remise des prix le dimanche, la Fédération internationale de Motocyclisme (FIM) a annoncé que l’édition 2022 du Trial des Nations (TDN) se déroulera en Italie.

La CMA et la CMC font équipe pour soutenir les motocyclistes canadiens au Trial des Nations

By Competition, Nouvelles

Discussions conjointes en cours pour assurer un nouvel avenir au motocyclisme canadien

Communiqué de presse de la Confédération motocycliste du Canada (CMC), le 9 septembre 2021

FOREST, ON – le 7 septembre 2021 :

Le Canada compte actuellement deux organismes sans but lucratif bien établis en matière de motocyclisme. La Canadian Motorcycle Association (CMA) a été fondée en 1946. Depuis 1950, la CMA est la filiale canadienne de la Fédération internationale de motocyclisme, mieux connue sous le nom de FIM, qui constitue le comité directeur mondial pour le motocyclisme.

La Confédération motocycliste du Canada (CMC) a fait ses débuts en 2004 avec l’objectif de favoriser la croissance et le développement du motocyclisme, de faire pression pour modifier la législation restrictive, et de faire la promotion de la sécurité à moto partout au Canada.

Aujourd’hui, la CMA et la CMC écrivent une page d’histoire avec l’annonce d’un protocole d’entente prévoyant que les deux organismes travailleront ensemble. Le premier projet vient soutenir l’équipe canadienne participant au Trial des Nations 2021, qui se tient au Portugal. La CMC s’est engagée à compenser les coûts liés au transport des machines, de l’équipement et des participants, à l’hébergement, à l’inscription, incluant d’autres dépenses.

Le 22 juillet, la CMA a annoncé qu’une équipe de trois motocyclistes avait été sélectionnée pour représenter le Canada dans le Trial des Nations de la FIM de cette année, qui se tient à Gouveia, au Portugal, du 17 au 19 septembre. « Le Trial des Nations était la meilleure occasion pour nos membres et la meilleure occasion pour amorcer un engagement à plus long terme envers la communauté canadienne des trials, les fédérations nationales sœurs, et envers la FIM, notre comité directeur mondial. Nous avons hâte de créer les conditions nécessaires pour que les hommes et les femmes aient accès à un avenir rempli de possibilités », a affirmé Derek Thomas, directeur de l’équipe.

Pour ceux qui découvrent le sport, les trials de moto, également appelés trials observés, sont des événements sans vitesse mettant en vedette des motos spécialisées. Les motos sont extrêmement légères et n’ont pas de siège, car elles sont conçues pour être conduites debout. Les concurrents traversent un parcours à obstacles et évitent de toucher le sol avec leurs pieds. Chaque fois qu’un concurrent touche le sol avec un pied (faisant des « dabs » ou des « prods »), il écope d’un point de pénalité. Le sport est surtout populaire au Royaume-Uni et en Espagne, et il y a des participants partout dans le monde.

L’avenir du motocyclisme au Canada s’annonce très prometteur. La CMA et la CMC ont pris l’engagement de se réunir tous les mois jusqu’à la fin de 2021 afin d’explorer les options visant à déterminer le meilleur et le plus avantageux plan d’action.

CMC : motocyclisme.ca    CMA : motorcyclingcanada.ca 

Mai est le mois de la sensibilisation de la sécurité à moto. Faisons attention les uns aux autres.

By La sécurité moto, Motocyclisme

C’est peu dire que la dernière année a eu un impact sur tout le monde. L’une des conséquences positives des bouleversements de la pandémie est que nous reconnaissons, maintenant plus que jamais, que nous sommes vraiment tous concernés. La pandémie nous a fait prendre conscience que nous avons tous un rôle à jouer pour assurer notre propre sécurité et celle des autres, et il en va de même pour le motocyclisme, sur la route comme ailleurs.

Mai est le mois de la sensibilisation à la sécurité à motocyclette au Canada et aux États-Unis. Le message de la campagne de sécurité annuelle de la Confédération motocycliste du Canada (CMC) pour 2021 est « Faisons attention les uns aux autres ». Nous avons tous la responsabilité de veiller les uns sur les autres sur nos routes et dans nos sentiers.

« Depuis les cinq dernières années, notre message aux motocyclistes et aux conducteurs est que la sécurité à moto est la responsabilité de tous », a affirmé Chris Bourque, président du Conseil de la CMC. « Pour 2021, nous disons aux usagers de la route et des sentiers : ‘Faisons attention les uns aux autres’. Plutôt que de rendre les gens davantage anxieux et de leur donner l’impression que nous leur disons quoi faire, nous leur demandons simplement de redoubler de prudence. »

Chris souligne un point intéressant. Personne ne veut se retrouver dans une salle d’urgence, mais il est maintenant plus important que jamais de faire tout ce qu’il faut pour éviter d’encombrer nos systèmes de santé avec des blessures évitables.
Comme toujours, nous rappelons aux conducteurs de faire attention aux motocyclistes sur la route. Mai est le début de la saison de moto et il y a plus de motocyclettes dans nos rues, sur nos routes de campagne, et sur nos autoroutes. Jetez un second coup d’œil pour mieux évaluer la vitesse et la distance d’un motocycliste près de chez vous. Regardez toujours dans vos rétroviseurs et vérifiez vos angles morts, surtout avant d’effectuer un virage ou de changer de voie. Laissez un espace supplémentaire pour éviter de couper un motocycliste et plus d’espace lorsque vous roulez derrière un motocycliste.

Les motocyclistes doivent également faire preuve de prudence. Le motocyclisme a connu une augmentation significative de popularité alors que les gens cherchent des façons de prendre l’air, de faire de l’exercice et de se sentir libre. Il y a de plus en plus de gens qui se rendent au travail en motocyclette parce qu’il s’agit d’un moyen de transport pratique et respectueux de l’environnement. En mars 2021, le Conseil de l’industrie de la motocyclette et du cyclomoteur (CIMC) rapportait une croissance des ventes sur douze mois à deux et trois chiffres au Canada pour tous les types de motos, incluant : de rue, à double usage, de compétition, récréatives hors route, mini motos et scooters. Jusqu’ici cette année, les ventes de motocyclettes sont en hausse de presque 75 %.

Il y a beaucoup de nouveaux motocyclistes qui ont le plaisir de rouler partout au pays. Si vous êtes un motocycliste expérimenté, vous pouvez faire attention aux nouveaux usagers en les encourageant à rouler prudemment, à rouler dans les limites de leurs habiletés, et en fonction des conditions routières. Encouragez-les à penser TLETT (Tout L’équipement, En Tout Temps). Et n’oubliez pas de les diriger vers le site de la CMC pour d’excellentes informations et ressources pour les motocyclistes canadiens.

Nous sommes tous concernés. Faisons attention les uns aux autres.

LA CMC MAINTIENT SON OFFRE D’AFFILIATION AVEC LA FIM - MCC-CMC logo

LA CMC MAINTIENT SON OFFRE D’AFFILIATION AVEC LA FIM

By Competition, MCC in the News, Motocyclisme, News

FOREST, ON – 4 février 2021 :

La course de moto au Canada a un important problème.

Le 29 janvier 2021, la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) a tenu par vidéoconférence son assemblée générale annuelle. La CMC (Confédération motocycliste du Canada) présente des demandes depuis déjà plusieurs années pour devenir l’affiliée de la FIM au Canada. La FIM accepte une affiliation par pays. Depuis 70 ans, la représentante du Canada est la CMA (Canadian Motorcycle Association). La CMA a été très peu active dans les courses internationales au cours des dernières décennies. Durant cette période, il y a eu un désir énorme de relancer la compétition internationale au Canada dans toutes les disciplines.

 

La quête de la CMC de devenir l’affiliée au Canada nécessite d’abord que la CMA perde sa place auprès de la FIM. En 2020, la direction de la FIM a déposé une motion visant à expulser la CMA de la FIM. Cette motion a été présentée le 29 janvier 2021. La motion nécessitait une majorité des deux-tiers des voix des délégués votants de la FIM présents pour qu’elle soit adoptée, par opposition à une majorité simple. Le vote a été rejeté par 5 voix et bien qu’une majorité ait été atteinte avec 59 % des voix en faveur de la suppression de la CMA, le seuil requis de 66 % n’a pas été atteint. 11 membres se sont abstenus de voter, rendant ainsi difficile l’atteinte d’une majorité des deux-tiers. La CMC n’a pas eu la possibilité d’être considérée parce que la CMA n’a pas été expulsée à titre d’affiliée actuelle de la FIM au Canada.

 

Même si la CMC est déçue de ne pas pouvoir devenir l’affiliée de la FIM au Canada cette fois-ci, les membres continuent de se concentrer sur le positionnement de l’organisme comme choix évident et logique pour ce rôle important. « Je continue d’être déconcerté par un organisme comme la CMA, qui ne fait rien avec son affiliation, et qui refuse de l’abandonner. Pendant ce temps, les jeunes et futurs concurrents sont incapables de se mesurer aux autres concurrents à l’échelle mondiale », a affirmé Chris Bourque, président du Conseil de la CMC. Il y a également de la frustration au sein de la communauté canadienne des courses de moto, incluant les pilotes et les promoteurs. Le réputé journaliste en motocyclisme Colin Fraser, qui a réalisé la série Canadian Superbike pour TSN a affirmé que « L’accès pour les pilotes canadiens à la scène mondiale est gravement compromis depuis les 4 dernières décennies, et nous devons évoluer. » Justin Thompson, PDG de Jetwerx International et de la Triple Crown Series, a révélé que « Jetwerx continue de soutenir l’offre de la CMC pour obtenir le rôle d’affiliée avec la FIM, pour le bien du sport et pour le Canada. »

 

Pour l’instant, la CMC continuera de travailler sans relâche au nom des pilotes et des motocyclistes partout au Canada. Selon monsieur Bourque, « En 2021, nous continuerons de rendre la CMC plus forte et encore mieux positionnée afin de permettre au Canada d’effectuer un retour dans le motocyclisme de compétition au niveau international grâce à une affiliation avec la FIM. »

 

À propos de la FIM
La FIM est l’organe mondial de gouvernance/sanction des courses de motos. Elle représente 111 fédérations nationales de motos qui sont divisées en six unions continentales régionales. La FIM ne sert pas seulement d’organe de sanction des courses, elle s’implique également dans des initiatives non sportives telles que : Femmes motocyclistes, Ride True (sans déficience), occasions de tourisme motocycliste, affaires publiques, Ride Green.

 

À propos de la Confédération motocycliste du Canada (CMC)
La Confédération motocyclistes du Canada (CMC) est la voix de la moto au Canada. Notre objectif est de créer une meilleure expérience de conduite pour tous les Canadiens et de faire du Canada l’un des pays les plus sûrs au monde pour conduire une moto. Aujourd’hui, près d’un million de motocyclistes roulent sur route et hors route partout au Canada.

motocyclisme.ca

motorcycling during the pandemic - Motorcyclists Confederation of Canada - image of a motorcyclist wearing his helmet, sitting on stairs next to his bike, looking sad

Faire de la moto pendant la pandémie – Mieux vaut demeurer en sécurité à la maison

By MCC in the News, News, Off-road, On-road, Safety

Aux motocyclistes canadiens qui pensent à la motocyclette pendant la pandémie: La CMC appuie la position de la Fédération internationale de motocyclisme. La FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme) est l’instance dirigeante mondiale des courses de motos. Nous pensons que le communiqué de presse suivant représente la réponse mondiale appropriée à cette une urgence sanitaire mondiale: Lire la suite

L’art de l’entretien des motos lorsqu’il s’agit de sécurité

By La sécurité moto

Une meilleure sécurité grâce à l’entretien de la moto

La première étape devrait toujours être de nettoyer la moto. Vous ne pouvez tout simplement pas travailler sur une moto sale. De plus, le nettoyage de la moto vous donne l’opportunité d’identifier les problèmes. Les motos plus anciennes émettaient davantage de vibrations lorsqu’elles avaient des problèmes mécaniques. Alors que les motos plus récentes ne sont pas aussi sensibles, il est difficile de prédire l’étendue de dégâts dus à la négligence. Les écrous et boulons desserrés, le clou dans le pneu, le levier de frein manquant sont des problèmes pouvant être identifiés lors d’un nettoyage.

Lire la suite