FOREST, ON – 4 février 2021 :

La course de moto au Canada a un important problème.

Le 29 janvier 2021, la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) a tenu par vidéoconférence son assemblée générale annuelle. La CMC (Confédération motocycliste du Canada) présente des demandes depuis déjà plusieurs années pour devenir l’affiliée de la FIM au Canada. La FIM accepte une affiliation par pays. Depuis 70 ans, la représentante du Canada est la CMA (Canadian Motorcycle Association). La CMA a été très peu active dans les courses internationales au cours des dernières décennies. Durant cette période, il y a eu un désir énorme de relancer la compétition internationale au Canada dans toutes les disciplines.

 

La quête de la CMC de devenir l’affiliée au Canada nécessite d’abord que la CMA perde sa place auprès de la FIM. En 2020, la direction de la FIM a déposé une motion visant à expulser la CMA de la FIM. Cette motion a été présentée le 29 janvier 2021. La motion nécessitait une majorité des deux-tiers des voix des délégués votants de la FIM présents pour qu’elle soit adoptée, par opposition à une majorité simple. Le vote a été rejeté par 5 voix et bien qu’une majorité ait été atteinte avec 59 % des voix en faveur de la suppression de la CMA, le seuil requis de 66 % n’a pas été atteint. 11 membres se sont abstenus de voter, rendant ainsi difficile l’atteinte d’une majorité des deux-tiers. La CMC n’a pas eu la possibilité d’être considérée parce que la CMA n’a pas été expulsée à titre d’affiliée actuelle de la FIM au Canada.

 

Même si la CMC est déçue de ne pas pouvoir devenir l’affiliée de la FIM au Canada cette fois-ci, les membres continuent de se concentrer sur le positionnement de l’organisme comme choix évident et logique pour ce rôle important. “Je continue d’être déconcerté par un organisme comme la CMA, qui ne fait rien avec son affiliation, et qui refuse de l’abandonner. Pendant ce temps, les jeunes et futurs concurrents sont incapables de se mesurer aux autres concurrents à l’échelle mondiale”, a affirmé Chris Bourque, président du Conseil de la CMC. Il y a également de la frustration au sein de la communauté canadienne des courses de moto, incluant les pilotes et les promoteurs. Le réputé journaliste en motocyclisme Colin Fraser, qui a réalisé la série Canadian Superbike pour TSN a affirmé que “L’accès pour les pilotes canadiens à la scène mondiale est gravement compromis depuis les 4 dernières décennies, et nous devons évoluer.” Justin Thompson, PDG de Jetwerx International et de la Triple Crown Series, a révélé que “Jetwerx continue de soutenir l’offre de la CMC pour obtenir le rôle d’affiliée avec la FIM, pour le bien du sport et pour le Canada.”

 

Pour l’instant, la CMC continuera de travailler sans relâche au nom des pilotes et des motocyclistes partout au Canada. Selon monsieur Bourque, “En 2021, nous continuerons de rendre la CMC plus forte et encore mieux positionnée afin de permettre au Canada d’effectuer un retour dans le motocyclisme de compétition au niveau international grâce à une affiliation avec la FIM.”

 

À propos de la FIM
La FIM est l’organe mondial de gouvernance/sanction des courses de motos. Elle représente 111 fédérations nationales de motos qui sont divisées en six unions continentales régionales. La FIM ne sert pas seulement d’organe de sanction des courses, elle s’implique également dans des initiatives non sportives telles que : Femmes motocyclistes, Ride True (sans déficience), occasions de tourisme motocycliste, affaires publiques, Ride Green.

 

À propos de la Confédération motocycliste du Canada (CMC)
La Confédération motocyclistes du Canada (CMC) est la voix de la moto au Canada. Notre objectif est de créer une meilleure expérience de conduite pour tous les Canadiens et de faire du Canada l’un des pays les plus sûrs au monde pour conduire une moto. Aujourd’hui, près d’un million de motocyclistes roulent sur route et hors route partout au Canada.

motocyclisme.ca

Communications Manager

Author Communications Manager

More posts by Communications Manager